Nos membres


















 


L’histoire de Précisio

  • En 2009-2010 quelques agriculteurs souhaitent expérimenter l’agriculture de précision par l’autoguidage, en se rapprochant de leur coopérative pour trouver ensemble une solution technique qui permettrait de revenir sur le rang de façon précise dans le temps. Cliquez pour développer ou réduire
    Après investigation des solutions existantes, les premiers tests RADIO sont effectués via l’achat d’une balise et l’installation sur un silo. Trois agriculteurs sont alors équipés de récepteurs RTK sur leurs tracteurs. L’essai fait mouche immédiatement, il est alors rapidement décidé de passer à l’étape suivante, permettre à tous les associés coopérateurs de profiter de cette nouvelle technologie. Le service R&D se mets donc en quête de fournisseurs pour faire des devis d’installation et parallèlement à cela se rapproche d’Arvalis en la personne de Caroline Desbourdes afin d’obtenir des informations pratiques et techniques sur ce mode de correction.

  • Bien nous en pris, le constat concluant de notre essai radio nous avait caché certaines réalités… Cliquez pour développer ou réduire
    • • La radio demande un équipement de même marque entre l’émetteur et le récepteur.
    • • La portée du signal n’excède pas les 10 à 15 km selon la puissance des balises. Ensuite nous perdons en précision.
    • • Une vue direct entre le récepteur et l’émetteur est requise.
    • • L’implantation de la balise doit être faite selon les règles de l’art et pas sur des endroits susceptibles de bouger dans le temps (effet mécanique ou thermique).
    • • Les masques de relief ou les bois sont cause de rupture de signal.
    • • Une taxe par balise doit être payée chaque année à l’Arcep.
    • • Etc…

    Cette liste faite, l’ardeur de la nouvelle technologie pour tous est moins prégnant dans le groupe, c’est à ce moment que la suggestion de notre experte de nous tourner vers une solution déjà utilisée par les géomètres mais non démocratisée, s’est avérée pertinente.

  • Après investigation des éventuels fournisseurs, notre choix s’est porté vers la société Géodata Diffusion qui opérait dans ce domaine depuis 5 ans, et qui finalisait son implantation nationale. Une vision commune de l’importance du GNSS dans l’agriculture de précision nous a convaincu de notre choix. Cliquez pour développer ou réduire
    Rapidement nous faisons le tour des points positifs de la solution que proposait Géodata Diffusion.
    Fournir une correction de signal DGNSS réseau via le GSM, ce qui revenait à nous affranchir de toutes les contraintes cités ci-dessus via les balises radio

    • Compatible avec toutes les marques de matériel d’autoguidage (ce qui n’est pas rien quand vous êtes une Coopérative et que l’équité fait partie de votre Cadre de Référence)
    • Une couverture nationale (qui fut atteinte en une année, (à ce jour, 180 stations permanentes couvrent la France et l’Outremer).
    • • Plus besoin de vue directe puisque la Télécom sert de moyen de transport.
    • On s’affranchit du relief et des masques.
    • • Les implantations sont réalisées par des professionnels du positionnement.
    • Le support technique, le SAV ainsi que les déclarations aux services de l’état sont réalisés par le fournisseur.
    • • Etc…

    Très vite, nous avons donc effectué des tests grandeur nature, des essais de roulage avec des voitures équipées de récepteurs pour confirmer la prestation du signal et aussi de la Télécom. Des tests ont été parallèlement menés par Arvalis.
    Nous sommes donc rapidement arrivée à la conclusion que cette solution était la plus pertinente pour nos agriculteurs. Ils trouveraient avec ce concept, une solution rationnelle sans être enfermés dans l’achat d’un matériel unique et garderaient donc leur libre arbitre, et pour nos Coopératives cela signifiait un investissement pratiquement nul, sauf à passer du temps à faire la promotion de ce concept.

  • A partir de ce moment, 17 coopératives se lancent dans l’aventure Précisio, nous sommes en juin 2011, le Réseau ORPHEON comprend alors 162 stations permanentes implantées tous les 60 km sur toute la France, cela monitoré par un outil unique appelé Spider Net qui un an plus tard s’est vu adjoindre une seconde plateforme de calcul nommée Trimble Pivot. Cela afin de permettre à chaque constructeur de parler son propre langage s’il le souhaite. Cliquez pour développer ou réduire

    Les tests continuent alors, réalisés par les coopératives conjointement avec des concessionnaires de toutes marques.

    Depuis que de chemin parcouru et d’agriculteurs satisfaits, plus de 400 machines sont autoguidées en France par du Précisio, nos premiers contrats l’an dernier en Martinique pour la plantation de Canne à sucre et de Bananes nous renforcent dans notre conviction d’avoir choisi pour nos agriculteurs la meilleure option. De plus, de nouvelles OAD se profilant, le transit des données, directement vers la console, sera possible par le GSM alors que l’intervention manuelle (clé USB ou connexion filaire) sera requise pour ceux qui auront optés pour la Radio.

    La Radio c’est réinventer la CIBI quand le smartphone existe.